15 choses sur moi que vous ignorez!

Vous êtes quelques uns à me lire (j'ai accès à mes statistiques). Et pourtant, je crois bien qu'une minorité me connait bien... ou même me connait tout court! J'ai beaucoup aimé le petit défi sur Instagram qui consistait à partager cinq faits inédits à propos de soi. Et il m'a fait réaliser qu'en effet, on ne se connait pas assez. Vous connaissez mon fond de teint, mais c'est pas mal ça! J'ai longtemps hésité à partager un article de ce genre pour une raison bien simple: je ne suis vraiment pas si intéressante que ça! Et je me sens un peu égocentrique à l'écrire (je m'en remets facilement, je suis un peu égocentrique). Toutefois, vous m'avez demandé un article de ce genre sur Instagram, un article plus personnel que mes tests de produits, alors le voici! Par ailleurs, si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu lire les cinq premières choses inédites à mon sujet. Je vous en donne d'autres boni dans ce tout nouveau genre d'article (le premier de 2018, en plus): 15 choses sur moi que vous ignorez (fort probablement)!

Photo par Melissa Amalou

1. Méthodologie
Lorsque j'étais au cégep, dans un cours de méthodologie, nous devions faire un gros travail d'équipe. La prof avait fait elle-même les équipes à partir des intérêts communs des élèves. Un gars de mon équipe avait lui-même choisi l'équipe parce qu'il trouvait que les plus belles filles du groupe y étaient. Autrement dit, il n'avait aucun intérêt pour le sujet. J'étais son coup de cœur no2. Ce twit-là est aujourd'hui mon chum.

2. 40 lbs
À l'âge de 16 ans, durant les vacances d'été entre ma 4e et ma 5e secondaire, j'ai perdu environ 40 lbs. Je m'étais mise à jogger chaque jour afin d'être plus endurante lorsque je faisais de l'équitation. J'ai repris une grande partie de ce poids perdu, mais je dois dire que même si j'avais un poids idéal, je n'aimais pas trop mon corps, je m'ennuyais de mes courbes. Je préfère un juste milieu!

3. Lose yourself
Lose yourself d'Eminen est ma toune. Je connais environ les 2/3 de la chanson par cœur que je rap à peu près en même temps qu'Eminem. Le problème, c'est que je rap très très mal. Et que j'ai la pire voix au monde. Ça donne une cacophonie catastrophique. Si la toune joue, je monte le volume et je pars (et toi, tu veux littéralement partir)! 

Lose yourself, in the music,
 the moment, you own it, you better never let it go...

4. Stella
Mon chien et ma grand-mère ont le même nom: Stella. Et oui, ma grand-mère est toujours en vie si tu te posais la question, ce n'est pas un hommage commémoratif. On voulait un nom de bière pour notre chien (parce que mon chum travaille chez Labatt). Stella Artois est une des seules bières avec un nom féminin, Stella est aussi le nom de la chienne dans la Pat' Patrouille. C'est beau, c'est court, c'est féminin. Mais c'est le nom de ma grand-mère. Ma mère lui a demandé si ça la dérangeait. Ma grand-mère est une amoureuse des chiens depuis toujours et c'était un honneur qu'on donne son nom à notre chien. Stella (la chienne) était mon cadeau de Noël, mais c'est mon chum qu'elle préfère et moi, elle ne m'écoute pas du tout. Du tout. Lorsque je me fâche, je HURLE. Mais HURLE. J'ai l'air folle et ça n'a aucun effet. Sweet f*uckall. Une chance qu'elle est belle!

5. Manger
J'adore manger. Pour de vrai! Vous vous dites sûrement: «Oui, moi aussi.» en ce moment. Sauf que non. J'adore manger. Beaucoup plus que le commun des gens. Et j'ai un appétit d'ogre. Je mange plus que mon chum... Par exemple, si je vais au McDo, je prends habituellement, 10 McCroquettes, deux cheeseburgers, une poutine et je finis la nourriture de mon chum parce qu'il commande toujours plus que ce qu'il mange réellement. C'est arrivé plusieurs fois, au restaurant, qu'on me donne son assiette et qu'on lui donne la mienne. Pourtant, le wrap au poulet et la salade sont à lui; le burger avec bacon et la poutine sont à moi!

5.1 Chips au ketchup
J'ai une faiblesse. J'aime vraiment trop les chips au ketchup. Si tu m'en offres, je vais t'aimer. Si j'ouvres un sac, même le Family size du Costco, je vais le finir le jour-même. Je n'ai aucun self control, c'est juste trop bon! C'est un problème héréditaire, on n'achetait à peu près jamais de chips chez mes parents parce qu'on virait fou! 


6. Fumer
Je n'ai jamais fumé! Jamais. Rien. Je n'ai jamais pris ne serait-ce qu'une puff de cigarette, de cigare ou de toute autre substance illicite. Ma mère avait fait un deal avec moi: elle arrêtait de fumer et moi, je promettais de ne pas commencer. Finalement, je n'ai jamais été attiré: ça pue, il fait trop froid dehors pour que je sorte pour ça, ça coûte cher, c'est mauvais pour la santé, etc. 

7. Enseignante de français
Je suis enseignante de français au secondaire. Vous avez vu plusieurs personnes vous nommer leur métier et vous mentionner leur amour pour celui-ci. Pas moi! J'aime mes élèves, j'aime le français, j'aime l'enseignement. Mais il y a tant de choses que je déplore de mon métier. Il y a tant de choses que j'aimerais avoir la liberté de faire autrement. À titre d'exemple, en tant que fière représentante des Milléniaux, je ne comprends pas la guerre contre le téléphone cellulaire. On a accès à un outil super performant, à des dictionnaires, à des encyclopédies, à des correcteurs, à des cooccurrences, etc. Tout le monde (ou presque) possède DÉJÀ cet outil. Et l'a avec lui tout le temps et partout. Mais il est formellement interdit en classe?! Pouvons-nous nous adapter un peu? Ceci dit, si mes élèves me lisent: je vais continuer à faire respecter le règlement de l'école et les exigences du ministère en classe.

Et voulez-vous savoir le pire?  Je suis une enseignante de français qui fait des fautes! Ben oui, j'en fait. Pas beaucoup, mais j'en fait. Parce que je ne suis pas parfaite. Est-ce qu'on peut arrêter trente secondes de juger les enseignants parce qu'ils ne sont pas parfaits? Personne ne l'est!

8. Lire
Au secondaire, j'étais une très grande lectrice. À l'école où j'allais en 1re et 2e secondaire, la bibliothécaire faisait peur aux élèves. Pas parce qu'elle avait un physique étrange; non, parce qu'elle était vraiment bête avec la plupart des élèves. Elle ne laissait rien passer dans sa bibliothèque. Je lisais tant de romans qu'elle était gentille avec moi. Elle me saluait dans les couloirs de l'école, me conseillait des romans selon mes goûts et me laissait emprunter autant de romans que je voulais! Durant les vacances de Noël, j'étais arrivée à la maison avec une dizaine de roman. J'avais complètement rempli mon sac à dos de livres! Durant la totalité de mon secondaire, j'ai dû lire entre 5 et 10 romans chaque semaine! Au cégep, les cours de littérature ont complètement tué cette passion. J'ai dû lire entre 5 et 10 romans durant ces 10 dernières années.

9. Amour de la mode
Je n'ai pas toujours aimé le maquillage et la mode. Une journée d'hiver, j'attendais que ma mère vienne me chercher après mon quart de travail (à mon emploi étudiant). C'était l'hiver et je l'attendais dehors dans mon suit de neige. Elle a eu honte de moi. Pour vrai. Tellement, qu'elle m'a amenée magasiner parce que j'avais l'air d'une sans-abri. Je me souviens, j'avais un manteau rouge trop grand pour moi (et franchement laid), un horrible chapeau en polar vert, un foulard disparate (rose, il me semble) et des mitaines d'une autre couleur. Rien n'était beau, rien n'allait ensemble et rien n'était à ma taille (on se souvient que l'été,  j'avais perdu 40 lbs). Elle m'a acheté un nouveau manteau et un ensemble de tuque-foulard-mitaines. Elle m'a avoué plus tard qu'elle l'avait fait parce qu'elle m'avait trouvée ridicule!

10. Moumoune
Je suis la plus grosse moumoune du monde. J'ai peur de beaucoup de choses... et la plupart d'entre elles sont insignifiantes et inoffensives. À titre d'exemple, être entourée de nombreux oiseaux me rend inconfortable, et j'ai hurlé et fait une folle de moi lorsque je me suis retrouvée dans un banc de poissons à Cuba. Sauf que j'ai déjà séparé des chevaux qui se chicanaient sans avoir peur. Allez comprendre!

11. Bullshit Queen
Je suis une reine de la bullshit. Je peux facilement écrire quelque chose même si je n'ai aucune connaissance du sujet. Je ne devrais probablement pas l'affirmer si ouvertement, mais qu'à cela ne tienne (désolée, maman): à l'université, j'ai déjà obtenu une note de 95% pour une dissertation comparative d'environ 3 à 5 pages à propos de livres (il fallait en comparer trois) que je n'avais jamais lus. Ni même ouverts. J'y avais intégré des citations et tout, que  j'avais sélectionnés un peu au hasard. La professeure m'avait dit que mon travail était excellent. J'avais véritablement écrit n'importe quoi.

12. Expo-science
Au secondaire, j'étais inscrite dans une concentration de sciences. J'adorais cela. En 5e secondaire, tous les élèves devaient concevoir un projet scientifique et les six meilleurs projets de l'école allaient à la finale régionale de l'Expo-Science. Mon coéquipier et moi avons conçu notre projet la veille en «patentant» quelque chose assez rapidement. Évidemment, le prototype ne fonctionnait pas du tout. Nous avons tout de même fini 6e à l'école. Nous avons conçu un second prototype pour la finale régionale. Lui non plus ne fonctionnait pas du tout. Mais nous avons remporté la 1re position de notre catégorie. Nous avons donc été à la finale provinciale... avec, de mémoire, un troisième prototype défectueux (!). Nous avons été sélectionnés pour la finale pancanadienne. Je crois sincèrement que c'est la barrière de la langue qui fait que notre parcours s'est arrêté à ce niveau. Vous ai-je dit que je bullshit bien?

13. Grande sportive
Hahaha! Ce titre est ironique, en fait. Je suis tout SAUF une grande sportive. Durant mon enfance, parce que mes parents voulaient que je fasse du sport et que je sois physiquement active parce que j'étais chubby, j'ai fait du ballet, de la natation, du soccer et de l'équitation. Je n'ai aucune, mais aucune coordination. Je suis aussi flexible qu'une craie. Je n'ai pas de cardio. Mon frère est doué dans tous les sports qu'il a entrepris. Il comprend vite et devient vite très bon joueur. Pas moi. Je ne l'ai juste pas. J'étais la pire joueuse de soccer de ma ligue et j'ai fait deux fois chaque niveau de natation. Dans les cours d'éducation physique, à l'école, lorsque les élèves faisaient eux-mêmes les équipes, j'étais toujours la dernière choisie. J'ai appris à aimer le sport (en quelque sorte), grâce à l'équitation. Cela m'a amenée à jogger avec mon chien. Et, plus tard, j'ai découvert le yoga. J'aime être seule, j'aime respecter mon propre rythme et mes limites et j'aime le contact avec les animaux. Jouer un sport d'équipe, très peu pour moi.

14. L'bordel
Je suis incroyablement bordélique. Il n'y a rien que je déteste plus que faire du ménage. Ark. Je me laisse trainer partout, tout le temps. Lorsque j'habitais chez mes parents, j'avais tellement de vêtements par terre qu'on ne voyait pas le plancher. Lorsque je suis déménagée, je vous jure qu'on a tous pu constater une différence de teinte entre le plancher de ma chambre et le reste de la maison. À la base, c'était le même plancher partout, mais mon bordel a gardé intact le plancher de ma chambre plus longtemps. Ma mère m'a souvent menacée de partager mon bordel sur mes réseaux sociaux. Ça n'a pas changé depuis mon déménagement, j'ai juste une plus grande superficie sur laquelle m'étendre!

15. Call me maybe
Je suis enseignante. Je suis payée pour parler devant un public d'environ 30 jeunes chaque jour. À ces jeunes, j'enseigne le discours (le lire, l'écrire et l'exprimer oralement). Je suis éloquente (t'sais, pas mal plus qu'Adamo d'OD - gros big). Mais ne m'appelle pas à téléphone. Hell no. C'pas compliqué, je vais faire une petite crise de panique juste avant d'ignorer ton appel. T'sais la fille ben organisée qui gère un événement, ça peut être moi. Mais s'il faut appeler au restaurant pour réserver, je vais déléguer cette tâche. Je vais texter, envoyer des courriels et tout tenter avant de me résigner à téléphoner quelque part!

Bonus: Menu
Je vous ajoute un fait bonus: j'analyse toujours un menu de restaurant en détail avant d'aller à ce restaurant! Je sais ce que je vais manger avant de mettre les pieds au restaurant et je peux réciter une partie du menu. Si j'aime bien un resto et que tu veux savoir ce qu'il sert, demande-le moi: je le sais! 

2 commentaires

  1. Bonjour
    J'aime bien ta façon de dire les choses, j'ai l'impression de m'y retrouver même après toutes ces années! Bravo, garde ton brin de délinquance, cela ne porte pas à la folie, elle te fera toujours grandir.
    Danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wow! C'est tellement gentil et tellement apprécié! Merci beaucoup beaucoup!

      Supprimer